Art-Culture-Média Hip-hop : Martial Pa’nucci de nouveau sur la scène

Moyi Mbourangon

by Berna Marty

Installé depuis près de trois ans au Burkina Faso, l’artiste rappeur solidement ancré dans son temps n’hésite pas à pointer du doigt les maux qui minent la société congolaise avec un sens artistique pointu. Une des raisons qui l’ont poussé à l’exil. Aujourd’hui,  il  nous revient avec un single « Le Congo va mal ». Un titre pétri d’actualités aux couleurs de la world music alors qu’il sortait, six mois avant, son trsoisièe album solo intitulé « Sur les chemins de la rêv’olte ».

L’artiste n’a pas  sa langue dans la poche. Avec des titres comme « Sachons dire non »,  « FrancAfrique », « Résiste » ou encore « C.O.N.G.O », il extrait un à un les maux qui minent la société congolaise. Pour ce nouveau single « Le Congo va mal », Martial Pa’nucci n’a pas perdu ses marques, gardant son verbe créatif, truffé d’humour où il s’attaque aux gouvernants, à la mauvaise gestion des biens publics (…)

Artiste rappeur, poète urbain africain d’origine congolaise (membre et cofondateur du mouvement citoyen Ras-Le-Bol), l’artiste mêle parfois les sonorités du rap à celles des musiques traditionnelles africaines, avec des instruments comme le balafon, le tam-tam, le djembé, la kora, les calebasses, etc. Le tout accompagné de sauces poignantes. Une des raisons qui explique son exil au Burkina Faso où il ne se repose pas sur ses lauriers et  collabore désormais avec les grands noms de la place et du continent  tels que Askoy, Busta Gaeenga, Didier Awadi, D-Oud La Paix, Kadja Nin, Maï Lingani, Nourat, Smockey, Tiken Jah Fakoly, Valsero (…)

http://www.adiac-congo.com/content/hip-hop-martial-panucci-de-nouveau-sur-la-scene-105835

Partager :
2020 © Martial Pa'nucci - Made by AWA in Africa